Skip to content
25/06/2010 / gosumoney

[Test] Babel Rising


Voici le test d’un jeu bien sympathique qui vous propose d’incarner un dieu. Cliquez sur lire la suite pour en savoir plus.

Ce test a été rédigé par Abdhalla.

Babel Rising : (0,99 €)

Inspiré du mythe judéo-chrétien bien connu, Babel Rising vous propose d’incarner  un dieu et d’utiliser vos pouvoirs pour ralentir la construction de la tour qui symbolise l’orgueil des hommes.

Ici, vous devrez utiliser vos pouvoirs de destruction pour pulvériser les ouvriers blasphémateurs qui ont eu l’audace de vous défier. Ces derniers déferlent sur l’écran, courbés par le poids du bloc de pierre qu’ils transportent, mais suffisamment nombreux pour que vous ne sachiez plus où donner de la tête.

Ces pouvoirs sont aux nombres de sept : six qui se décline en trois niveaux et vous permettent d’exterminer un maximum des ces petites fourmis, et un dernier, particulièrement rare, détruisant un niveau entier de la tour.

Le jeu bénéficie d’une excellente réalisation, basée sur des graphismes mignons, des animations plutôt drôles et une ambiance sonore très réussie. Certains parmi vous pourraient regretter que Babel Rising ne propose pas de progression : le jeu n’inclut qu’un seul véritable niveau et chaque partie, qui dure un quart d’heure en moyenne, se solde inévitablement  par un fatidique « game over », le but étant de tenir le plus longtemps possible. Et si la difficulté est croissante au fil des minutes, à mesure que vous vous faites submerger, le principe un tantinet répétitif pourrait rapidement engendrer une forme de lassitude.

Mais la dimension « scoring », dans laquelle Babel Rising puise sa force, est bien présente : un double système de score (temps tenu et points marqués) vous incitera à y revenir encore et encore, pour tenter de battre les vôtres ou encore ceux mis en ligne par les autres. Il y a en outre pas mal de succès à débloquer selon les performances accomplies.

Durée de vie : 3/5

Babel Rising est un jeu addictif. De son aspect « scoring » découle une envie de faire des parties encore et encore. Mais malgré cela, il est assez répétitif, sans grands changements entre chaque partie.

Graphismes : 4/5

Le rendu  est vraiment réussi : les décors sont beaux, et les animations des personnages et des pouvoirs divins sont fluides et élégantes. Des graphismes donc superbes, mais, une fois de plus peu variés.

Ambiance sonore : 45/5

Les musiques, antiques, sont très bien adaptées au contexte et renforce l’impression que donne la masse ouvrière s’agglutinant au pied de  la tour. Elles s’accompagnent de bruitages particulièrement réussis donnant plus de vie au jeu.

Jouabilité : 45/5

On pourrait croire que l’iPhone a été créé pour ce jeu. Après un court tutoriel, vous métrisez directement la jouabilité sans défaut de ce soft.

Conclusion : 16/20

Pour une modique somme de 79 centimes, ce jeu s’avère un véritable chef-d’œuvre addictif. Malgré une durée de vie peu développée, Babel Rising nous parvient comme un des meilleurs jeux de nos imachines, avec de très bons graphismes, une bande son admirable et une jouabilité sans défauts.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :